Contenu

Agenda social : la ministre annonce au SNPTES l’ouverture imminente des négociations

JPEG - 63.9 ko
De gauche à droite : Ariane Bliek, chargée de mission au SNPTES et Laurent Diez, secrétaire général du SNPTES

Vendredi 27 mars 2015, Madame Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche a reçu longuement le SNPTES, pour faire le point sur la situation dans l’enseignement supérieur et la recherche.

Le SNPTES a tenu à rappeler sa forte opposition à l’asphyxie budgétaire dont sont victimes les établissements et organismes. La situation est d’autant plus insoutenable que les dotations attribuées aux établissements dans le cadre du budget 2015 n’ont toujours pas été présentées au CNESER. La politique qui est menée est également destructrice d’emplois, ce qui induit une dégradation des conditions de travail et d’études.

Le SNPTES a interpellé la ministre sur les conséquences de la nouvelle cartographie régionale, sur les politiques de regroupements d’établissements. Le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche a dû « digérer » un nombre conséquent de réformes, depuis 2006. Le SNPTES demande une stabilité législative pour permettre aux établissements de se recentrer sur leurs missions premières, notamment la formation et la recherche.

Le SNPTES a également pu réaffirmer son engagement à participer aux négociations relatives à l’agenda social (agents non titulaires, responsabilité sociétale de l’employeur, l’amélioration des carrières, régimes indemnitaires). La ministre nous a certifié que les ultimes arbitrages ont été rendus et que l’ouverture des négociations était imminente.

Le SNPTES en prend acte, tout en précisant que les personnels ne se contenteront pas de mesures au rabais.

PDF - 379.9 ko
Compte rendu : audience ministre ENESR - SNPTES
Version téléchargeable et imprimable
PDF - 358.2 ko
Communiqué : la ministre annonce au SNPTES l’ouverture imminente des négociations
Version téléchargeable et imprimable