Contenu

Colloque de la CPU, des idées intéressantes mais…

La conférence des présidents d’université (CPU) a tenu son colloque annuel à Orléans du 25 au 27 mai sur le thème « campus en mouvement ». Six ateliers et deux tables rondes étaient proposés ayant pour sujets : campus et territoire, campus citoyen, vivre ensemble sur son campus, gouvernance et acteurs du campus, campus du futur et quel modèle économique pour la vie de campus. Au terme de ce colloque Jean - Loup Salzmann, président de la CPU, a formulé dix propositions redéfinissant la place du campus et de ses acteurs, usagers et institutionnels. Le SNPTES y était représenté par une délégation de trois personnes (Jacques Drouet chargé de mission, Emmanuel Maujean membre du bureau national, Christian Daret secrétaire académique).

PDF - 292.2 ko
Contribution SNPTES au colloque « Campus en mouvement »
Version téléchargeable et imprimable

Certaines de ses propositions vont dans le sens souhaité par le SNPTES [1] notamment sur la porosité entre campus et territoires, la notion de co-construction, l’interdisciplinarité, la rencontre et le développement de lieux d’échanges et de discussion entre les usagers et des professionnels dans des espaces polyvalents, l’ouverture des universités à l’ensemble de la population, le campus comme vitrine du savoir-faire et des compétences…

Pour le SNPTES, certaines propositions paraissent intéressantes plus particulièrement dans le domaine de l’accompagnement des étudiants vers la création d’entreprises (incubateurs, espaces d’activité partagés).

D’autres décèlent une possible marchandisation des espaces, services ou des populations desservies : panneaux publicitaires, commerces ou prestations, sponsoring... qui pourrait conduire, selon le SNPTES, à l’éclatement de l’institution allant à l’encontre du souhait de créer et renforcer l’identité et l’appartenance à une université.

D’autres propositions, comme la mise en place de conférences locales d’enseignement supérieur rassemblant les collectivités, les établissements d’Enseignement supérieur d’un même territoire et le CROUS afin d’échanger sur les projets de chacun et de définir des projets communs nous interrogent. Pour le SNPTES de tels échanges pourraient se tenir dans les travaux de la commission formation et vie universitaire qui pourrait se transformer en commission formation et vie du campus. Cette commission pourrait être chargée de mettre en place des conventions globales, multidimensionnelles et stratégiques entre CROUS, universités et collectivités territoriales.

Enfin le SNPTES s’inquiète de certaines préconisations ainsi celle de confier la présidence du CA du CROUS aux présidents de ComUE. Le CROUS s’inscrit dans une politique d’accompagnement social des étudiants en tenant compte de la spécificité des campus dans lesquels ils sont implantés. Cette notion de proximité pourrait être mise à mal au regard de la couverture territoriale des ComUE. Quels rapports au territoire entre celle d’Aquitaine et l’Université Sorbonne Paris Cité.

PDF - 541 ko
Colloque de la CPU, des idées intéressantes mais…
Version téléchargeable et imprimable

Par ailleurs ce colloque n’a pas répondu aux questions relatives aux financements de toutes ces propositions. Plus inquiétant le rôle des personnels n’a été évoqué qu’au travers de poncifs sans grand intérêt. Un seul exemple, une proposition sur l’utilisation des ressources des campus durant les périodes « creuses », fins de semaine, vacances, a suscité des échanges, mais avec quels personnels et dans quelles conditions, aucune réponse sur ces points pourtant essentiels.

Le SNPTES entend promouvoir l’ouverture des campus et souhaite une redéfinition de ses missions. Pour autant il rappelle que l’accomplissement de ces missions nécessite des moyens financiers à la hauteur des ambitions affichées, et des personnels davantage reconnus et associés dans la diversité de leurs métiers. Sur ces ceux points le secrétaire d’Etat à l’enseignement supérieur et la recherche et la ministre de l’éducation nationale, présents à ce colloque, n’ont pas apporté de réponse…


Jacques Drouet - Chargé de mission au SNPTES