Contenu

Création d’un corps unique de psychologue scolaire

La création d’un corps unique des psychologues scolaires est actée avec la publication du décret statutaire le 2 février dernier.

PDF - 843.7 ko
Création d’un corps unique de psychologue scolaire
Version téléchargeable et imprimable

Ce corps unique des psychologues de l’Éducation nationale réunira les conseillers d’orientation-psychologues (second degré) et les psychologues scolaires de l’éducation nationale (premier degré) dans deux spécialités :

  • les psychologues de la spécialité Éducation, développement et apprentissages (EDA) exerceront leurs fonctions dans les écoles maternelles et élémentaires ;
  • les psychologues de la spécialité Éducation, développement et conseil en orientation scolaire et professionnelle (EDCO) exerceront leurs fonctions dans les centres d’information et d’orientation (CIO) où ils sont affectés ainsi que dans les établissements d’enseignement du second degré relevant du secteur du centre d’information et d’orientation.

Les psychologues de l’éducation nationale peuvent également exercer leurs fonctions dans les autres services du ministère en charge de l’éducation nationale, dans les établissements publics qui en relèvent et dans les établissements d’enseignement supérieur.

Comment se passe le changement de corps ?

  • Pour les personnels du second degré, ils seront automatiquement intégrés dans ce nouveau corps.
  • Pour les personnels du premier degré, ils ont jusqu’au 1er juin 2017 pour choisir entre une intégration (à égalité d’échelon et d’ancienneté) et le détachement dans le nouveau corps.

Les missions des psychologues de l’EN

De manière générale les psychologues de l’éducation nationale contribuent à la réussite scolaire de tous les élèves, à la lutte contre les effets des inégalités sociales et à l’accès des jeunes à une qualification en vue de leur insertion professionnelle. Leurs missions revêt également une dimension de prévention et d’inclusion des élèves en difficulté et à besoins particuliers.

 

Psychologues EDA

Psychologues EDCO

Autorité

Recteur et Inspecteur de circonscription

Recteur et directeur du centre d’information et d’orientation

Missions

bien être et socialisation de tous les enfants,

le repérage, la prise en charge et la résolution des difficultés d’apprentissage,

investissement scolaire des élèves,

élaboration du projet scolaire et professionnel de l’élève,

volet orientation des projets d’établissements.

Le SNPTES a alerté à plusieurs reprises sur la nécessité d’une refonte du système d’orientation français et sur l’importance de reconnaître la spécificité des métiers liés à l’orientation. La création de ce corps unique est un premier pas vers ces objectifs, en particulier pour les psychologues scolaires qui jusqu’alors avaient le statut de professeur des écoles (poste fonctionnel) sans reconnaissance véritable de leur métier et qualification. Mais le nombre de postes ouverts aux nouveaux concours [1] devra être suffisant pour faire face à une pénurie de psychologues dans les différents échelons du système éducatif [2]

Par ailleurs, si le décret institue un corps unique, ce corps reste « double » avec des obligations de services et des primes non harmonisées entre les deux spécialités. Le SNPTES demande donc un alignement vers le haut des primes et des conditions de travail des personnels.

Enfin, ce décret unique ne résout pas les difficultés liées à la fragilisation des Centres d’Information et d’Orientation qui met à mal le service public d’orientation.
À consulter : http://snptes.fr/L-orientation-des-lyceens.html


Elise Marais & Virginie PELLERIN
Chargées de mission au SNPTES

[2Lors de la séance au sénat du 24 mai 2013 sur la refondation de l’école, en moyenne, la Vice-Présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication rappelait que : « la France compte un Copsy pour 1 500 élèves et un psychologue du premier degré pour 2 000 élèves, quand la Finlande, souvent citée en exemple, en dénombre un pour 500 à 700 élèves »..