Contenu

Déclaration de la Ministre de la fonction publique à Acteurs publics

Le SNPTES s’interroge sur la conception gouvernementale de « l’égalité de droit »

Dans un récent entretien accordé au journal Acteurs publics [1], Marylise Lebranchu, Ministre de la fonction publique et de la décentralisation, a précisé que « s’il faut toucher à la réglementation sur le temps de travail, nous le ferons » afin, précise t-elle, de « mettre fin à des situations qui ne seraient pas respectueuses de l’égalité de droit ».

PDF - 372.5 ko
Communiqué SNPTES : Déclaration de la Ministre de la fonction publique à Acteurs publics
Version téléchargeable et imprimable


Après s’être interrogé sur le sens précis de cette phrase, le SNPTES l’a bien entendu comme étant, pour la Ministre, un futur élargissement du principe d’égalité de traitement des fonctionnaires.

Le SNPTES n’est pas opposé à cette idée ministérielle d’égalité de traitement et demande donc au gouvernement, par la même occasion, de mettre fin aux différences de traitement dont sont victimes l’ensemble des personnels du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en matière de primes et indemnités, en matière de grilles indiciaires, en matière de politique sociale, en matière de taux de promotion, en matière de prévention médicale, etc.

Il est temps que les enseignants, enseignants-chercheurs, BIATSS, chercheurs et ITA soient traités comme les autres fonctionnaires !