Contenu

Déconfinement au CNRS : le SNPTES interpelle le PDG

Le déconfinement progressif est mis en œuvre au sein des unités et services du CNRS depuis le 11 mai. Alors que dans diverses réunions institutionnelles, nous étions informés que les unités et services ne rouvriraient que si l’ensemble des conditions d’hygiène et sécurité vis-à-vis du virus SARS-CoV-2 étaient en place, que l’ensemble des agents du CNRS bénéficierait de masques, de gel hydroalcoolique, de lingettes désinfectantes virucides (ou autre dispositif remplissant le même effet), il n’en est rien !

Seuls les agents hébergés par le CNRS bénéficient de ces mesures et le CNRS laisse le soin de pourvoir à la sécurité de ses agents aux établissements hébergeurs.

Le SNPTES rappelle qu’il appartient au CNRS de protéger ses agents et ainsi de fournir à tous les EPI (équipements de protection individuelle) nécessaires à la reprise du travail dans des conditions sanitaires acceptables.

PDF - 369.1 ko
Déconfinement au CNRS : le SNPTES interpelle le PDG
Version téléchargeable et imprimable

Le SNPTES rappelle que le CNRS a un devoir d’ingérence vis-à-vis des mesures qui ont trait aux bâtiments en eux-mêmes des établissements hébergeant des agents CNRS, afin de s’assurer que ses agents ne courent pas de risque issu de l’environnement de travail.

Le SNPTES rappelle qu’en matière d’hygiène, sécurité et conditions de travail le CNRS a une obligation de résultat et non simplement une obligation de moyen.

Le SNPTES rappelle que les directeurs et directrices d’unité (DU), chef et cheffe de service sont directement responsables de la mise en place et du respect des PRA (plan de reprise d’activité) ainsi que des moyens mis à disposition des EPI.

Le SNPTES demande, par conséquent, à ce que le CNRS fournisse à chacun de ses agents préalablement à toute reprise :

  • les EPI nécessaires (masques chirurgicaux, …) ;
  • vérifie les PRA de chacune de ses unités et qu’ils soient communiqués aux agents y travaillant dans lesdites unités sans distinction d’hébergeur ;
  • vérifie leur application effective et qu’en cas contraire, l’unité soit fermée jusqu’à ce que les conditions ci-avant présidant à sa réouverture soient remplies.

Mise à jour du 27/05

PDF - 188.6 ko
Courrier SNPTES au PDG du CNRS : Equipements de protection individuelle – Crise sanitaire
Version téléchargeable et imprimable

Le temps de la mise en ligne de ce communiqué, nous avons obtenu une réponse du CNRS qui si elle ne nous satisfait pas précise un certain nombre de choses et notamment :

  • que tout agent CNRS hébergé hors locaux CNRS qui n’aurait pas accès aux équipements de protection individuelle nécessaires peut se rapprocher de sa délégation régionale (DR) qui lui en fournira. La direction du CNRS ayant communiqué en ce sens avec les DR ;
  • que les PRA doivent effectivement être mis en place en partenariat avec l’ensemble des tutelles et par conséquent les DR qui doivent en avoir connaissance et les présenter en CRHSCT ;
  • qu’il ne faut pas hésiter à faire remonter tout problème concernant les mesures de déconfinement à sa DR.
    (vous pouvez aussi vous rapprocher de votre correspondant régional ou national SNPTES).