Contenu

Évaluation des unités Inserm de la vague D, le SNPTES tire un premier bilan

Conformément à ses engagements électoraux, le SNPTES a réuni ses élus des commissions scientifiques spécialisées (CSS) et du conseil scientifique (CS) impliqués dans la campagne d’évaluations de la vague D des Unités Inserm.

Les modes de financement de la recherche par l’agence-nationale de la recherche (ANR) ou d’initiatives d’excellence (IDEX) implique une augmentation importante de la précarité dans nos Unités Mixtes de Recherche (UMR) et engendre du mal être, notamment par un turn-over récurrent des personnels. Cette situation est préjudiciable à la continuité du travail scientifique ainsi qu’à la sauvegarde de la mémoire scientifique.

Le SNPTES exige une reconnaissance professionnelle pour ces contractuels par une mise en place d’un plan pluriannuel ambitieux d’emploi titulaire.

Le SNPTES exige des moyens humains et financiers pérennes pour une recherche ambitieuse permettant d’assurer le maintien et le développement des savoirs et des compétences par notamment par la création de postes de chercheurs, d’ingénieurs et techniciens titulaires.

PDF - 201.4 ko
Évaluation des unités Inserm de la vague D, le SNPTES tire un premier bilan
Version téléchargeable et imprimable

Nos élus ont constaté des situations de souffrance au travail, de stress et de pression exprimés par les personnels des Unités Mixtes de Recherche (UMR). En cause, une succession de réformes, des fusions d’établissements, une compétition acharnée pour décrocher des budgets de recherche liée aux dossiers d’excellence (notamment IDEX, LABEX, EQUIPEX…). Cette mise en concurrence permanente est jugée nocive par une grande majorité des personnels.
Le SNPTES est pour un financement pérenne et non concurrentiel des équipes de recherche.
Pour le SNPTES, il est important de mener des actions de prévention des risques psychosociaux (RPS) afin de prendre plus en amont les problèmes et éviter ainsi que cela ne dégénère gravement.
Le SNPTES, par l’action de ses élus, a eu l’occasion de défendre, voire d’aider à résoudre, des cas individuels ou collectifs très difficiles, parfois ignorés de la direction nationale de l’INSERM.

Pour le SNPTES, l’ambition de défendre et développer les intérêts collectifs et individuels des personnels de l’Inserm commence par un respect des conditions de travail avec un accompagnement en amont et en aval des restructurations de service afin d’empêcher l’isolement professionnel des agents.


Le SNPTES est auprès de vous pour vous aider vous renseigner et répond à vos questions : http://forum.snptes.org/

Florence Bayeux,
secrétaire nationale chargée de l’INSERM