Contenu

Haro sur l’informatique de l’État

Quelques semaines seulement après sa prise de fonction, le Premier ministre a présenté un plan d’action visant à réduire les dépenses de l’État. Il souhaite que les dotations accordées à l’informatique soient baissées de « 20 à 40% » d’ici 3 à 5 ans .

Le SNPTES a dénoncé une gabegie financière (300 millions d’euros) suite à l’arrêt de l’Opérateur national de paye (ONP), progiciel développé par des sociétés privées (voir communiqué :http://www.snptes.fr/Plus-un-sou-pour-l-Operateur.html).

Les personnels exerçant dans les DSI devront-ils supporter à nouveau les erreurs de pilotage ministériel et le détournement de fonds publics à destination d’officines privées !

Le SNPTES s’inquiète du devenir des personnels informaticiens. Cette baisse drastique des dotations liées à l’informatique aura un impact sur le mal-être au travail et pour conséquence, une dangereuse démotivation engendrée par un manque évident de reconnaissance.

Comment, dans de telles circonstances, les besoins de formation pour les personnels pourront être tenus ?

Les personnels informaticiens, habitués à jouer les « pompiers de service » pour pallier aux carences des logiciels développés dans le privé, ont prouvé depuis plusieurs décennies leur compétence.

PDF - 118.5 ko
Communiqué SNPTES - Haro sur l’informatique de l’Etat

Le SNPTES demande au nouveau gouvernement de soutenir une informatique basée sur les ressources internes, et de mettre à disposition tous les moyens nécessaires à la réussite des nouveaux projets pour accomplir nos missions de service public.