Contenu

Indemnitaire : le SNPTES demande au CNRS un effort !

L’Inserm a annoncé fin juin à ses personnels qu’il allait augmenter le socle indemnitaire de l’IFSE pour l’ensemble de ses personnels dès le 1er juillet 2019.

Le SNPTES ne peut que se féliciter de ce premier pas vers la réalisation de sa revendication qui est que l’ensemble des personnels de l’enseignement supérieur et de la recherche ait leur régime indemnitaire aligné sur les montants les plus favorables de la fonction publique.

PDF - 316.3 ko
Indemnitaire : le SNPTES demande au CNRS un effort !
Version téléchargeable et imprimable

Le SNPTES demande, par conséquent, que le CNRS fasse, à son tour, un effort en augmentant l’IFSE mensuelle de l’ensemble de ses personnels ITA de 150 €.
Certes, cette augmentation induirait une dépense supplémentaire d’environ 24 millions d’euros, mais cela ne représenterait que 1,11 % de la masse salariale de l’établissement.
Avec un tel effort, nous serions, néanmoins, encore bien loin de l’IFSE mensuelle décrite dans la note de gestion de la DGAFP pour un adjoint administratif de 1re classe (grade équivalent à un ATP2) dont le montant était en 2014 de 625 € mensuel ; gageons que le montant présenté est une moyenne bien tempérée du montant d’IFSE versé pour le grade en question.

Ce que donnerait la proposition de revalorisation du SNPTES :

Corps IR IE AI T ATR
Groupe Gr1 Gr2 Gr3 Gr1 Gr2 Gr3 Gr1 Gr2 Gr1 Gr2 Gr3 Gr1 Gr2
Mensuel € 796 743 600 533 480 466 411 407 403 383 376 350 346
Annuel € 9552 8916 7200 6396 5760 5592 4932 4884 4836 4596 4512 4200 4152

Par ailleurs, le SNPTES rappelle sa demande que l’ensemble des adjoints techniques de recherche (grille C1) soient promus au 1er janvier 2020 en ATP2, afin de respecter notamment le déroulement de la carrière sur 2 grades introduit par le décret PPCR.