Contenu

La recherche garrotée : coup de rabot sur les postes à l’Inserm

PDF - 328.5 ko
Communiqué SNPTES "La recherche garrotée : coup de rabot sur les postes à l’Inserm"
Version téléchargeable et imprimable


Le budget 2015 de l’Inserm adopté lors du Conseil d’administration du 11 décembre prévoit une baisse des recrutements des personnels de recherche (chercheurs moins 20 % et ITA moins 30 %), confirmant ainsi l’annonce faite lors du conseil scientifique du 1er décembre. Cette mesure, si elle est appliquée, préfigure un « coup de rabot » sans précédent sur les postes ouverts au concours.

Le SNPTES s’insurge contre ces annonces qui s’inscrivent dans un contexte d’austérité programmée pour l’ensemble du dispositif d’enseignement supérieur et de recherche. De plus en plus de voix s’élèvent pour dénoncer cette vision strictement comptable de notre appareil de recherche.

La recherche est avant tout un investissement à long terme. Tout ralentissement ou interruption dans les programmes de recherche impactera durablement le dispositif scientifique français. Les retombées tant économiques qu’industrielles inhérentes aux résultats scientifiques s’inscrivent dans des espaces temps plus importants encore. Tout manquement à ces règles simples affectera inévitablement et pour longtemps l’appareil économique français.

Le SNPTES rappelle aussi sa forte préoccupation en matière d’emplois scientifiques. La politique de recherche initiée depuis quelques années détruit inexorablement des compétences et des savoir-faire dans des domaines de hautes technicités. Elle détourne de nombreux étudiants des domaines de la recherche faute d’y trouver des emplois stables. Qui demain pour remplacer les ingénieurs et techniciens. À qui transmettre ces compétences et ces savoir-faire ?

Le SNPTES dénonce la stratégie de désengagement des pouvoirs publics en matière de recherche publique.

Le SNPTES exige l’arrêt de ce plan austérité et demande qu’un débat national soit organisé autour d’une véritable loi de programmation ambitieuse pour l’enseignement supérieur et la recherche.