Contenu

Le CNRS veut conserver la gestion de ses contrats de recherche

Lors de l’entretien accordé à l’AEF [1], le CNRS par l’intermédiaire de son Directeur général délégué à la science (Philippe Baptiste) et sa Directrice de l’innovation et des relations avec les entreprises(Marie Pierre Comets) a précisé qu’il ne délèguerait pas la gestion de ses contrats de recherche au SATT [2].

Cette position nouvelle du CNRS répond à une préconisation du rapport sur les investissements d’avenir inclus au PLF 2015 suggérant que les SATT « devraient opérer une augmentation des revenus immédiats des activités de prestation et de service notamment la gestion des contrats, pour compléter les revenus liés aux opérations de maturation ».

Monsieur Baptiste s’interroge sur la rentabilité à courts termes des SATT et de leur compétence à gérer les contrats de recherche qui dérogerait à leur mission première qui est la « maturation des projets de recherche en France ».

PDF - 390.6 ko
Communiqué SNPTES : le CNRS veut conserver la gestion de ses contrats de recherche
Version téléchargeable et imprimable

Le SNPTES s’est exprimé à plusieurs reprises sur cette problématique notamment lors des assises de l’enseignement supérieur et de la recherche résumé dans la proposition 27 :
L’exploitation des découvertes scientifiques issues des recherches menées au sein des universités ou des organismes demeure perfectible. Il est donc logique que l’on s’interroge pour en améliorer l’efficacité. Pour autant, la création des SATT ne saurait constituer une solution efficace et pérenne au problème du transfert d’expertise. Les contrats de recherche et les personnels en charge de les réaliser doivent demeurer sous la responsabilité des établissements signataires.

  • Proposition 27 : les SATT, si elles continuent à exister, doivent venir en appui aux structures de valorisation de la recherche propres à chaque établissement et non se substituer à elles.

Conformément à cette position le SNPTES exige le maintien de structures de valorisation de la recherche au sein des établissements leur permettant de bénéficier des retombées financières générées par l’activité de la communauté scientifique.

[1*AEF : interview de René-Luc Bénichou journaliste à l’AEF. Dépêche AEF n°490019 - Le CNRS ne déléguera pas la gestion de ses contrats de recherche aux Satt (Philippe Baptiste, DGD science)

[2*SATT : société d’accélération du transfert de technologies. Dispositif mis en place dans le cadre des investissements d’avenir