Contenu

Le Ministre de l’éducation nationale supprime à nouveau des postes de personnels administratifs et techniques !

En annonçant, ce 17 septembre, dans le Figaro, la suppression de 1800 postes d’enseignants, de personnels administratifs et techniques, le Ministre de l’éducation nationale oublie de quantifier les choses...

PDF - 215.7 ko
Le Ministre de l’éducation nationale supprime à nouveau des postes de personnels administratifs et techniques !
Version téléchargeable et imprimable

Pour le SNPTES, il ne fait aucun doute, sans lire dans le marc de café, qu’une proportion importante de ces suppressions viseront les emplois administratifs dans les services académiques, mais aussi dans les établissements.
Cette annonce, concomitante à celle qui augure la suppression d’un nombre important de rectorat et à un projet de regroupement ou de rapprochement d’EPLE (collèges et lycée), ne peut que créer de l’inquiétude et de la lassitude chez nos collègues administratifs qui, d’année en année, subissent un accroissement des tâches liées, bien évidemment, aux précédentes suppressions de postes. Ces suppressions font des victimes... victimes sont les agents qui, de plus en plus, se retrouvent en situation de mal-être... victimes sont les usagers, élèves, étudiants et leurs parents... victimes, enfin, sont les services publics et l’intérêt général.

Par ailleurs, le SNPTES ne supporte pas la provocation ministérielle qui consiste à faire croire que les personnels administratifs et techniques bénéficieront d’une amélioration de leurs rémunérations à condition de « travailler plus », le travailler plus a ces limites et celles-ci, dans l’éducation nationale, sont depuis longtemps atteintes !


Géraldine Alberti-Baudart,
secrétaire fédérale chargée des personnels administratifs