Contenu

Mobilité INTER-CROUS

La bourse aux emplois devait être effective à compter du 15 mai 2006. D’après nos sources d’information et jusqu’à récemment, aucun des 28 CROUS de France n’a malheureusement appliqué cette directive.

Pour l’année 2014, les agents des CROUS de France ont enfin pu prendre connaissance de la publication des postes vacants ou susceptibles d’être vacants à pourvoir dans les différents CROUS.

L’intervention faite à la Commission Paritaire Nationale du 19 juin 2013 par Mme KELCHLIN Marie-Ange, Secrétaire technique nationale du SNPTES/UNSA au sujet des mouvements des personnels Ouvriers inter-CROUS a contribué à ce résultat.

A cette réunion, la représentante du SNPTES/UNSA a également fait remarquer à la Direction du CNOUS que les documents transmis ne permettaient pas d’avoir une vue réelle sur les mouvements inter-CROUS, il s’agit donc maintenant d’améliorer ce dispositif.

En effet, cette démarche n’a concerné que les demandes de mutation des agents ainsi que le taux de satisfaction, mais a ignoré la réalité des besoins des CROUS. De plus, il est impossible de savoir si les CROUS respectaient les préconisations émises par le CNOUS suite aux différents groupes de travail, on peut donc aussi s’interroger sur la portée de ces échanges.

Pour le SNPTES/UNSA, les mouvements inter-CROUS restent une nébuleuse, seul un dialogue social constructif et volontaire avec les différentes Directions des CROUS permettra de répondre aux demandes de mobilité des personnels Ouvriers. Il s’agit là d’un véritable enjeu, la mobilité permet le transfert de compétences et contribue de ce fait encore un peu plus au bon fonctionnement du réseau des œuvres universitaires par l’épanouissement professionnel des personnels Ouvriers.

PDF - 240.1 ko
Communiqué SNPTES - Mobilité INTER-CROUS

En conclusion, le SNPTES/UNSA exige que les orientations et décisions prises par les instances nationales soient appliquées par l’ensemble des Directeurs des CROUS et qu’en conséquence la circulaire n° 6 du 25 novembre 2013 concernant le mouvement des personnels ouvriers soit appliquée immédiatement.

Le SNPTES/UNSA restera vigilant et proposera à la prochaine Commission Paritaire Nationale le suivi et l’évaluation de cette procédure.