Contenu

Personnels de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche : le SNPTES exige l’alignement des grilles de rémunération, des déroulements de carrière et des régimes indemnitaires sur les situations les plus favorables de la fonction publique

PDF - 272 ko
Personnels de l’EN et de l’ESR : le SNPTES exige l’alignement des grilles de rémunération, des déroulements de carrière et des régimes indemnitaires sur les situations les plus favorables de la fonction publique
Version téléchargeable et imprimable

Le SNPTES se réjouit de la volonté du gouvernement de revaloriser la rémunération des agents publics, grâce à des mesures visant à moderniser les parcours professionnels, les carrières et les rémunérations. La valeur du point d’indice va en parallèle être augmentée. Cette augmentation de 1,2 % est certes symbolique, mais elle marque néanmoins un tournant politique, quand on sait que les gouvernements successifs l’avaient gelée, depuis 6 ans.

Le SNPTES prend acte de cette évolution, mais il tient malgré tout à déclarer, haut et fort, que le compte n’y est pas.

Le SNPTES revendique des mesures pérennes permettant un accès rapide, des personnels en CDD et CDI, à un emploi de fonctionnaire et en attendant, une revalorisation de leur rémunération.

Pour les fonctionnaires, le SNPTES réclame des mesures catégorielles permettant notamment d’aligner les grilles de rémunération, les déroulements de carrière et les régimes indemnitaires sur les situations les plus favorables de la fonction publique. À niveau équivalent de diplôme, de qualification et de responsabilité, la fonction publique ne rémunère pas ses agents de manière équitable. Le gouvernement doit prendre conscience que les personnels du ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche subissent depuis toujours un traitement injuste, vis-à-vis de leurs homologues des autres secteurs de la fonction publique.

Cette discrimination doit cesser immédiatement !


Alain Halère
secrétaire général Adjoint
Voir aussi :