Contenu

Pourquoi le SNPTES a-t-il refusé de signer le protocole d’accord sur la fonctionnarisation des personnels ouvriers des CROUS ?

PDF - 150 ko
Pourquoi le SNPTES a il refusé de signer le protocole d’accord...
Version téléchargeable et imprimable

Cet accord laisse les possibilités de promotion et d’avancement à l’appréciation des directions. Or, le SNPTES revendique la reconnaissance de la valeur professionnelle et de l’acquis de l’expérience.

PDF - 489.5 ko
Protocole d’accord conditions d’accès des PO à la FP

L’accord remet en cause certains principes de l’accord du 16 octobre 2001 sur l’aménagement et la réduction du temps de travail, en particulier les jours de RTT.

L’accord en passant de 48 fiches métiers à 15 emplois type par BAP accroit la flexibilité forcée des personnels. Cette polyvalence élargie est un risque pour les collègues.

L’accord empêche l’accès à la catégorie A de la fonction publique alors que certains collègues en exercent déjà largement les fonctions.

Enfin, beaucoup d’incertitudes planent sur les modalités de mobilité, sur le calcul des retraites, sur l’action sociale.



La fonctionnarisation des PO des CROUS est un mandat fort du SNPTES.
Mais cette dernière ne doit pas être obtenue au détriment des personnels.
Les PO des CROUS ne doivent pas devenir des fonctionnaires de seconde zone.


Marie-Ange Kelchlin, secrétaire technique nationale
Élise Marais, chargé de mission