Contenu

Prime de participation aux épreuves du BAC

Le SNPTES exige l’application équitable du "Décret n° 2012-923 du 27 juillet 2012 relatif à la rémunération allouée aux personnels des établissements d’enseignement désignés comme centres d’examen à l’occasion des opérations du baccalauréat "

Cette prime est destinée à tous les personnels qui participent à l’organisation des épreuves du BAC dans les établissement "centres d’examen", à ce titre les personnels de laboratoires des lycées qui organisent toutes les épreuves pratiques du BAC en Chimie, physique, biologie, microbiologie, ... (ECE pour évaluations des capacités expérimentales) pendant des semaines avec un surcroît de travail et de responsabilité très important, doivent toucher cette prime annuelle.

L’article 1 de ce décret précise : "A l’occasion du déroulement des épreuves de chaque session du baccalauréat général, du baccalauréat technologique et du baccalauréat professionnel, il est alloué, dans les conditions précisées aux articles suivants, une indemnité aux personnels des établissements d’enseignement publics ou privés centres d’examen, et notamment au chef d’établissement désigné comme chef de centre d’examen, afin de rémunérer les sujétions, tâches et responsabilités effectivement assumées par ces personnels à l’occasion de l’organisation de l’examen."

L’article 2 précise qu’"une indemnité globale est allouée à l’établissement"

L’article 4 précise que "l’indemnité individuelle est fixée par le recteur après avis du chef d’établissement, dans l’ancien décret le chef d’établissement pouvait répartir entre les personnels concernés (ou pas) sans avoir à en rendre compte".

Concrètement il est important que chaque personnel de laboratoire qui est dans un lycée "centre d’examen du BAC" fasse la demande par écrit de cette indemnité, elle est gérée, donc répartie par le proviseur adjoint, qui gère aussi l’organisation générale des épreuves, il ou elle connait donc bien les intervenants et leur implication.

Si après une demande écrite, appuyée si possible par le professeur responsable de laboratoire et/ou le chef de travaux laboratoire, rien n’a été fait, il ne faut pas hésiter à menacer de ne plus intervenir dans le cadre de ces ECE, la réactivité sera au rendez vous puisque sans les personnels de laboratoire, ces épreuves du BAC sont impossibles à organiser, c’est donc inenvisageable pour un chef de centre d’examen du BAC (chef d’établissement).