Contenu

RIFSEEP : le CNRS s’ancre dans le monologue social !

Les projets d’arrêté d’adhésion des corps des ingénieurs et personnels techniques du CNRS et de note de gestion relative au RIFSEEP des ITA du CNRS ont été présentés au Comité technique ce jeudi 27 avril.

PDF - 544.9 ko
RIFSEEP : le CNRS s’ancre dans le monologue social !
Version téléchargeable et imprimable

Par ses multiples communiqués et sa pétition, le SNPTES a demandé que l’intégralité de l’enveloppe de 15 millions d’euros annoncée par le CNRS soit utilisée pour revaloriser la prime mensuelle (IFSE) de l’ensemble des ITA, sans distinction de leurs fonctions, sujétions et expertise. Malheureusement, la direction du CNRS n’a pas changé un iota à la dernière proposition de sa note de gestion et se contente d’ajuster les minima IFSE des IT sur les socles de gestion prescrits par le ministère.

En conséquence, le SNPTES a décidé de voter contre l’arrêté d’adhésion et la note de gestion présentée, comme il l’a indiqué lors de la lecture de sa déclaration liminaire portant sur le sujet.

Le SNPTES n’est pas dupe, la direction du CNRS mettra en œuvre le RIFSEEP tel qu’elle l’a décrit dans sa note de gestion et perd ici une occasion unique de réduire drastiquement [ou effacer] les inégalités indemnitaires entre ITA et ITRF alors qu’elle en avait les moyens.

Une fois de plus, le CNRS renonce au dialogue et s’ancre dans le monologue social.