Contenu

Remaniement ministériel : Non à la séparation entre l’Enseignement supérieur et la Recherche !

 Non à la séparation entre l’Enseignement supérieur et la Recherche !

Alors qu’un remaniement gouvernemental se profile, des sources convergentes indiquent une forte volonté de rattacher la Recherche à un ministère de l’Industrie et de l’Innovation, et d’inclure l’Enseignement supérieur dans un grand pôle ministériel éducatif qui serait chargé de l’Éducation nationale, de la Culture, de la Jeunesse et des Sports.

Le SNPTES et Sup’Recherche n’acceptent pas cette vision utilitariste et court-termiste d’une recherche uniquement vouée à l’application et au transfert. Cela revient à se détourner de la recherche fondamentale, pourtant essentielle au rayonnement scientifique et à la préparation de l’avenir dont la Nation a besoin dans une économie de la connaissance.

Cette séparation de l’Enseignement supérieur et de la Recherche nous inquiète, en outre, quant à la place qui reviendrait aux sciences humaines et sociales, déjà parents pauvres de la recherche et qui, lorsqu’elles ne sont pas tout simplement oubliées, font régulièrement l’objet d’un saupoudrage « prétexte » dans de nombreux appels à projets.

PDF - 117.7 ko
Remaniement ministériel : non à la séparation entre l’Enseignement supérieur et la Recherche
Version téléchargeable
et imprimable

Le lien indéfectible entre l’Enseignement supérieur et la Recherche est consubstantiel au cœur de métier des enseignants-chercheurs mais aussi aux nombreux partenariats impliquant les chercheurs et les personnels ingénieurs, techniciens et administratifs. Il consacre le rôle des universités en tant qu’opérateurs de premier plan en matière de recherche publique, en particulier au travers des unités mixtes qui les lient aux organismes de recherche, et marque l’adossement des formations universitaires à la recherche.

Le SNPTES et Sup’Recherche en appellent au Président de la République pour que l’Enseignement supérieur et la Recherche restent sous la tutelle d’un ministère de plein exercice.