Contenu

Réunion DRH de l’INSERM et syndicats : le SNPTES rappelle ses revendications, notamment en matière de régime indemnitaire !

Lors d’une réunion organisée le 23 mars, la direction des ressources humaines de l’INSERM a présenté une évolution de son protocole d’entrée en rémunération des personnels contractuels. Le SNPTES a tenu à rappeler que tout poste pérenne devait être occupé par un titulaire de la fonction publique. Cependant, l’évolution de ce protocole permettant une meilleure prise en compte financière de l’expérience professionnelle, en particulier pour les doctorants ou post-doctorants, le SNPTES approuve ce protocole.

PDF - 335.7 ko
Réunion DRH de l’INSERM et syndicats : le SNPTES rappelle ses revendications, notamment en matière de régime indemnitaire !
Version téléchargeable et imprimable

À sujet du RIFSEEP (régime indemnitaire tenant compte des fonctions, des sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel), le SNPTES a rappelé son opposition à toute individualisation de la rémunération des personnels. De plus, le SNPTES ne peut accepter que les primes des ITA de l’INSERM soient inférieures en moyenne de 20 à 40% à celles des ITRF ! Cette situation ne peut rester en l’état : le SNPTES exige un plan de rattrapage !

Concernant la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations (PPCR), le SNPTES revendique une compensation, par l’INSERM, de la suppression des réductions d’ancienneté (échelon accéléré). Il demande à l’INSERM de soutenir les propositions du SNPTES pour une amélioration des carrières des corps de catégorie A, seuls corps non pris en compte actuellement par ce projet ministériel. Le SNPTES exige l’alignement des grilles de rémunération, des déroulements de carrière et des régimes indemnitaires sur les situations les plus favorables de la fonction publique


Laurent Diez
Secrétaire général du SNPTES