Contenu

Revalorisation des personnels de soutien à la recherche : le SNPTES demande à la ministre de ne pas oublier les personnels des bibliothèques !

Dans le cadre de la future loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), le SNPTES s’est vu présenter par la ministre de l’ESRI, Frédérique Vidal, certains arbitrages concernant la revalorisation indemnitaire.

S’il s’agit avant tout de rendre les métiers scientifiques plus attractifs, il apparaît que les personnels de la filière bibliothèque seront également bénéficiaires de certaines des mesures déjà annoncées. En effet, d’ici à 2030, sur les 5 Milliards d’Euros d’augmentation du budget de la recherche, 1.8 Milliard d’Euros seront destinés aux mesures salariales sous couvert de revalorisation indemnitaire.
Pour les personnels de la filière bibliothèque, la ministre annonce que, dès 2021 : « le corps des magasiniers des bibliothèques bénéficier a d’une revalorisation indemnitaire allant de 200 à 500 euros par an, selon les grades. »

Pour les autres corps de la filière, le SNPTES est en attente de plus de précisions, mais il exige qu’aucun personnel ne soit oublié. En effet, le monde des bibliothèques a vu ses métiers transformés par l’arrivée de la signalisation des données de la recherche et a dû très vite s’adapter à de nouveaux outils et à de nouvelles pratiques. Les bibliothécaires assistants spécialisés ont été particulièrement impactés par ces changements.

PDF - 310.4 ko
Revalorisation des personnels de soutien à la recherche : le SNPTES demande à la ministre de ne pas oublier les personnels des bibliothèques !
Version téléchargeable et imprimable

Le SNPTES sera donc vigilant à ce qu’aucun des corps de la filière ne soit exclu de ce dispositif de revalorisation. Si tel devait être le cas, les personnels des bibliothèques le vivraient mal tant leur implication est forte dans l’accompagnement au quotidien des équipes de recherche des établissements d’autant plus qu’il est maintenant reconnu que la porte d’entrée pour la science ouverte dans les établissements est le Service commun de documentation.

Pour mémoire, le SNPTES revendique un alignement sur les montants indemnitaires les plus favorables de la fonction publique d’État.

Le SNPTES revendique pour l’ensemble de la filière bibliothèque :

  • une reconnaissance indemnitaire aux vues de l’implication des différents métiers dans la valorisation de la recherche et dans l’accompagnement des enseignants et enseignants chercheurs ;
  • un repyramidage des corps et des grades, grâce à une politique ambitieuse en matière de promotion ;
  • une prise en compte de l’évolution des métiers dans la rédaction d’un nouveau référentiel métier.
Voir aussi :