Contenu

Revalorisation du point d’indice : le SNPTES demande que les contractuels "non-indicés" ne soient pas oubliés !

PDF - 277.8 ko
Revalorisation du point d’indice : le SNPTES demande que les contractuels "non-indicés" ne soient pas oubliés !
Version téléchargeable et imprimable

Pour le SNPTES, la revalorisation du point d’indice annoncée par le gouvernement risque de ne pas s’appliquer aux non-titulaires dont les contrats de travail ne se réfèrent pas aux grilles ou au point d’indice de la fonction publique.

Le SNPTES demande donc au ministère et aux directions d’établissements de veiller à ce que nos collègues contractuels ne soient pas, une nouvelle fois, oubliés et, de manière plus large, demande que les contrats de travail, dès l’origine ou par avenant, fassent obligatoirement référence à la valeur du point d’indice. Cette précaution permet à nos collègues, outre l’automaticité des augmentations, de bénéficier, plus facilement, de reclassement en cas de titularisation ou, autre exemple, de percevoir, sous certaines conditions, la Garantie individuelle du pouvoir d’achat (GIPA) ou encore de démontrer leur niveau professionnel pour se présenter à un recrutement.

Par ailleurs, pour l’ensemble de nos collègues contractuels, le SNPTES demande :

  • la pérennisation et l’amélioration des dispositifs permettant de faciliter l’accès à l’emploi titulaire ;
  • la prise en compte, lors du classement dans un corps de fonctionnaire, de la totalité de l’ancienneté acquise dans la fonction publique ;
  • l’ouverture au niveau ministériel d’une négociation relative à l’amélioration de la rémunération des CDD et CDI ;
  • la création d’une bourse à l’emploi interministérielle et inter-fonction publique permettant d’organiser la mobilité, mais également de retrouver plus facilement un emploi lorsqu’un contrat n’est pas renouvelé ;
  • la mise en œuvre de contrats types comportant, notamment, référence à une grille ou à l’indice fonction publique.
    Alain Favennec
    secrétaire général Adjoint
Voir aussi :