Contenu

Tempête annoncée entre la Cour des comptes et la Ministre dans le cadre du progiciel siRHen !

Le 19 décembre 2016, le président de la Cour des comptes adressait à la Ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, un courrier portant sur l’avenir du programme « Système d’information des ressources humaines de l’éducation nationale (siRHen) ».

Ce courrier constate que des "facteurs de risques importants pèsent sur la poursuite du programme" siRHen pour la gestion des ressources humaines de l’éducation nationale dans un référé rendu public le 6 mars 2017 et que "des améliorations récentes sont insuffisantes pour redresser la trajectoire de siRHen".

Les sages de la rue Cambon proposent 3 recommandations à la Ministre pour "conforter le pilotage stratégique", "recentrer le programme sur ses fonctions socles" et enfin "renforcer et documenter le suivi financier du programme".

Le SNPTES a dénoncé, à maintes reprises, le pilotage catastrophique et irresponsable de ce projet engagé par les équipes ministérielles précédentes. Il constate, malheureusement, que la cour des comptes lui donne raison sur ce point.

Les sages de la rue Cambon notent aussi que « le succès dépendra de la prise en charge réussie des effectifs les plus nombreux, en particulier les populations enseignantes » dont la prise en charge par l’outil est prévue courant 2019.

La Ministre Najat Vallaud-Belkacem répond dans un courrier adressé à la cour le 17 février 2017 que « l’action engagée par le ministère dans le cadre de la refondation de siRHen devrait permettre de répondre à l’enjeu stratégique que représente la modernisation de son SIRH, outil majeur dans un système gérant et payant plus d’un million de personnes ».

PDF - 875.1 ko
Tempête annoncée entre la Cour des comptes et la Ministre dans le cadre du progiciel siRHen !
Version téléchargeable et imprimable

Ce projet, débuté en janvier 2007 et qui devait durer 7 ans pour un coût estimé à 80,1 M €, est pressenti maintenant pour durer 14 ans et coûter près d’un demi-milliard d’euros !

Le SNPTES dénonce depuis plusieurs années cette gabegie d’argent public aux dépens de toute l’informatique de l’éducation nationale et des personnels qui en dépendent mais aussi au détriment des familles et des élèves.

Dans sa réponse aux sages de la rue Cambon, la Ministre Najat Vallaud-Belkacem souligne que "l’action engagée par le ministère dans le cadre de la refondation de siRHen s’inscrit pleinement dans le sens des recommandations de la Cour" et que "la consolidation du pilotage stratégique du programme est engagée dans le sens souhaité par la Cour".

Gage pour notre Ministre, qu’elle ait réellement raison et que ce projet siRHen ne devienne pas un fiasco retentissant ce qui ressemblerait fortement au projet Louvois !


Le SNPTES continuera de dénoncer et combattre tous les choix irresponsables
pris par certains décideurs ministériels qui n’ont pas forcément
la « méthode agile » dans le cadre de ce projet siRHen !


Fabrice Orel,
secrétaire technique national