Contenu

Un nouveau plan BO+ pour les bibliothèques universitaires

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a lancé par la voix d’Alain Abécassis un nouvel appel à projets “Bibliothèques Ouvertes +” pour la période 2020 à 2023.

Dans la continuité de ce qui se fait depuis 2016, cet appel encourage et favorise l’extension des horaires d’ouverture des bibliothèques en soirée, le samedi, le dimanche ou durant les vacances universitaires.

Le bilan du précédent plan présenté par le Ministère fait état d’un financement total de 5.1 millions d’Euros attribués à 34 établissements :

  • 3.3 millions d’Euros pour le financement de moniteurs étudiants et de personnel de gardiennage,
  • 1.8 millions d’Euros pour la mise en place d’aménagement pour “améliorer l’accueil des étudiants”.

Ces financements ont permis l’ouverture d’environ 100 000 heures supplémentaires. Aujourd’hui, les bibliothèques de plus de 200 places ouvrent environ 62 h 30 par semaine tandis qu’une vingtaine d’entre elles ouvrent le dimanche contre 8 en 2015.

PDF - 220.2 ko
Un nouveau plan BO+ pour les bibliothèques universitaires
Version téléchargeable et imprimable

Si le SNPTES se félicite de ces améliorations des conditions d’étude et de réussite des étudiants, il n’en reste pas moins que les problématiques restent identiques à celles énoncées lors de la présentation du plan précédent.

Pour le SNPTES, l’extension des horaires ne peut reposer sur l’emploi étudiant non qualifié et précaire. Les personnels qualifiés restent indispensables pour la qualité du service rendu comme pour la sécurité des usagers, des collections et des bâtiments.
Pour le SNPTES, la présence de personnels titulaires doit être soutenue par une indemnisation des heures supplémentaires effectuées sur la base du volontariat uniquement.

Enfin, le SNPTES s’attachera à défendre la mise en place de bonnes conditions matérielles et ce, en plus des conditions financières énoncées plus haut. Doivent être offertes à l’ensemble des personnels mais également des usagers de bonnes conditions pour le transport, le repas mais également de bonnes conditions de travail dans les bibliothèques (chauffage, éclairage, WIFI, entretien des locaux...).

Pour toutes ces raisons, le SNPTES demande que la mise en place ou la reconduction de l’extension des horaires d’ouverture fassent l’objet d’un dialogue social entre la direction de l’université, les services documentaires et les partenaires sociaux.

Le SNPTES ne manquera pas d’y participer activement dans un souci d’ouverture et en faveur de la réussite étudiante !